Voir aussi

Coronavirus: jour noir pour l’Espagne

Coronavirus: jour noir pour l’Espagne
Lundi 23 mars 2020 à 19:49
L'Espagne a vécu lundi sa journée la plus noire depuis le début de la pandémie de coronavirus, avec près de 500 morts de plus en 24 heures, obligeant à transformer une patinoire de Madrid en morgue pour entreposer des cadavres.
 
Les autorités espèrent cependant approcher du pic de contagion et ont écarté l'idée de prendre des mesures encore plus drastiques.
 
Le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, qui avait mis le pays en état d'alerte le 14 mars, s'apprête à prolonger de deux semaines, jusqu'au 11 avril, le confinement presque total des 46,6 millions d'habitants, dont il vante le comportement.
 
Les Espagnols ne sont autorisés à sortir de chez eux, individuellement et en gardant leurs distances, que pour acheter des produits de première nécessité, se rendre au travail quand le télétravail n'est pas possible ou encore sortir brièvement leur chien.
 
Le ministère de la Santé a annoncé que 462 personnes étaient décédées en 24 heures. Le bilan a doublé en trois jours, pour atteindre les 2.182 morts.
 
L'Espagne est le deuxième pays le plus touché d'Europe par le Covid-19 après l'Italie.
 
Près de 60% des décès se concentrent dans la région de Madrid qui, face à la saturation de ses services funéraires, a décidé d'aménager comme morgue la grande piste de patinage d'un centre commercial de la capitale.
Source : MEDI1TV.COM avec agences
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent