Voir aussi

Trois ans de prison ferme pour l’ex-président de l’ES Sétif, Hassan Hammar pour "escroquerie"

Trois ans de prison ferme pour l’ex-président de l’ES Sétif, Hassan Hammar pour "escroquerie"
Mercredi 29 janvier 2020 à 09:53

La justice algérienne vient de condamner l’ex-président de l’ES Sétif, Hassan Hammar, à trois ans de prison ferme pour “escroquerie”.

Selon sa défense, le mis en cause était poursuivi pour “faux et usage de faux dans des documents sous-seing privé” et “escroquerie” après le recours introduit contre le verdict du tribunal de Sétif qui l’avait condamné à la même peine.

L’ex-président de l’ES Sétif est poursuivi dans une autre affaire dans laquelle il est accusé d’”abus de confiance” et “détournement de deniers privés” et avait écopé, lors de son examen en première instance, de 5 ans de prison ferme, a précisé la même source, citée par la presse algérienne.

Hassan Hammar est poursuivi pour diverses accusations de corruption en rapport avec sa gestion du foncier d’une coopérative immobilière qui avait obtenu, après sa création, deux parcelles de terrain réparties entre les bénéficiaires qui ont vu par la suite leurs superficies diminuer pour être réparties à d’autres nouveaux bénéficiaires, selon les victimes qui avaient qualifié cette opération “d’escroquerie”.

Source : MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent