Voir aussi

La DGSN dément les allégations sur une prétendue perquisition au domicile d’un gardé à vue sans un consentement écrit de sa part

La DGSN dément les allégations sur une prétendue perquisition au domicile d’un gardé à vue sans un consentement écrit de sa part
Dimanche 24 mai 2020 à 20:18
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti, d'une façon catégorique, les allégations véhiculées par certains sites d'information, prétendant qu'une importante équipe sécuritaire s'est rendue au domicile d'un individu placé en garde à vue la disposition d'une enquête préliminaire, et que cette procédure "se fera sans le consentement écrit et explicite de la part de l'intéressé pour procéder à la perquisition".
 
Un communiqué de la DGSN souligne que, dans l'objectif d’éclairer l’opinion publique et de dissiper la confusion véhiculée par les fausses informations, et dans le plein respect de la confidentialité de l'enquête, le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a entamé les procédures requises sur ordre du parquet compétent, aux fins et besoins de l'enquête, et a dépêché à cet effet deux policières, ainsi que l'officier de la police judiciaire chargé de l'enquête afin de garantir la stricte application des dispositions légales pertinentes.
 
La DGSN souligne, en outre, que les allégations relayées par les sites d'information susmentionnés prétendant "l'absence de consentement explicite de la part du suspect pour procéder à la perquisition", sont fausses et dénuées de tout fondement, et qu'elles ne sont que spéculations concernant des mesures procédurales, ajoutant que que le propriétaire du domicile objet de la perquisition a donné son consentement écrit à cette procédure d'enquête.
Source : MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent