Voir aussi
Les plus vus

La Délégation du Maroc auprès de l’UNESCO se félicite de l’inscription de l’art «Gnaoua» sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel

La Délégation du Maroc auprès de l’UNESCO se félicite de l’inscription de l’art «Gnaoua» sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel
Vendredi 13 décembre 2019 à 15:04
La Délégation du Royaume du Maroc auprès de l’UNESCO s’est félicitée de l’inscription de l’art populaire marocain «Gnaoua» sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, jeudi lors de la réunion du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, qui se tient du 09 au 14 décembre tenue à Bogota.
 
L’UNESCO a jugé que cet ensemble de productions musicales, de pratiques confrériques et de rituels à vocation thérapeutique est un patrimoine de l’humanité qu’il convient de protéger et de sauvegarder. L’UNESCO a également reconnu que la musique Gnaoua constitue une des multiples facettes de l’identité culturelle marocaine, notamment celle ancrée dans les racines africaines du Royaume.
 
"Cette inscription est une autre consécration de l’action inlassable du Roi Mohammed VI, pour que la diversité, la richesse et l’apport pour l’humanité du patrimoine culturel matériel et immatériel marocain soient reconnus à l’échelle internationale", a affirmé l’Ambassadeur Délégué Permanent du Maroc auprès de l’UNESCO, Samir Addahre.
 
Le Maroc a soumis le dossier «Gnaoua» à l’UNESCO, en mars 2015, pour une inscription sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
 
Depuis, la Délégation Permanente du Maroc auprès de l’UNESCO, en coordination avec le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, le Ministère de la Culture et les différents acteurs concernés, s’est mobilisée pour que ce dossier soit examiné favorablement et dans les meilleurs délais, par les services de l’UNESCO et l’Organe d’évaluation compétent, affirme la représentation du Maroc auprès de l'Unesco dans un communiqué.
 
La Délégation a également œuvré pour que la candidature de « Gnaoua » soit examinée dès la session de 2019 du Comité, souligne la même source.
 
Ainsi, cette reconnaissance renforce la viabilité et la pérennité des traditions et des pratiques liées à «Gnaoua». Elle incitera d’autres communautés, à travers le monde, qui détiennent des pratiques et des traditions similaires, à redoubler d’efforts pour sauvegarder leur patrimoine culturel immatériel, affirme la Délégation qui ajoute que cette reconnaissance encouragera, particulièrement, le renforcement du dialogue et des échanges entre les différentes communautés, à travers la création de rencontres et de festivals régionaux et internationaux conformément aux valeurs d’ouverture et de coexistence prônées par le Royaume du Maroc.
 
Source : Medi1TV.com + MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent