Voir aussi

L’ONU s’inquiète de la baisse du taux de vaccination des enfants

L’ONU s’inquiète de la baisse du taux de vaccination des enfants
Mercredi 15 juillet 2020 à 22:58
Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’organisation mondiale de la santé (OMS), ont mis en garde mercredi contre une baisse alarmante du nombre d'enfants recevant des vaccins vitaux dans le monde, exacerbée par la pandémie du Covid-19.
 
Les deux agences onusiennes appellent, par conséquent, à des efforts immédiats pour vacciner tous les enfants, s’inquiétant que de nouvelles données montrent qu'avant la pandémie, la couverture vaccinale a stagné à 85 % pendant près d'une décennie, avec 14 millions de nourrissons non vaccinés chaque année.
 
"Les vaccins sont l'un des outils les plus puissants de l'histoire de la santé publique, et plus d'enfants sont aujourd'hui vaccinés que jamais auparavant", a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS, cité dans un communiqué.
 
"Mais la pandémie a mis en péril ces progrès. Les souffrances et les décès évitables causés par les enfants qui ne sont pas vaccinés systématiquement pourraient être bien plus importants que la Covid-19 elle-même", a-t-il déploré.
 
Pour le chef de l’OMS, les vaccins peuvent être administrés en toute sécurité même pendant la pandémie. Aussi, appelle-t-il les pays à veiller à ce que ces programmes essentiels pour sauver des vies se poursuivent.
 
La baisse du nombre d’enfants recevant des vaccins est due aux perturbations dans la prestation et l'utilisation des services de vaccination causées par la pandémie de Covid-19.
 
Selon de nouvelles données de l'OMS et de l'UNICEF, ces perturbations menacent d'annuler les progrès durement acquis pour atteindre davantage d'enfants et d'adolescents avec une gamme plus large de vaccins, ce qui a déjà été entravé par une décennie de retard dans la couverture vaccinale.
 
"La Covid-19 a fait de la vaccination de routine antérieure un défi redoutable", a déclaré de son côté la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore, qui a appelé à empêcher une nouvelle détérioration de la couverture vaccinale et reprendre d'urgence les programmes de vaccination avant que la vie des enfants ne soit menacée par d'autres maladies.
 
"Nous ne pouvons pas échanger une crise sanitaire contre une autre", a-t-elle averti.
 
Selon l’ONU, en raison de la pandémie de Covid-19, au moins 30 campagnes de vaccination contre la rougeole ont été ou risquent d'être annulées, ce qui pourrait entraîner de nouvelles flambées en 2020 et au-delà.
Source : MEDI1TV.COM avec (agences)
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent